Mardi , 23 septembre 2014
Accueil » veille » Google » Google Alertes : un outil de veille indispensable
Google Alertes : un outil de veille indispensable

Google Alertes : un outil de veille indispensable

Ce n’est un secret pour personne, Google est le moteur de recherche le plus connu et le plus utilisé au monde. Mais ce qui est moins connu, c’est la longue liste de services plus ou moins spécialisés que Google offre le plus souvent gratuitement à ses utilisateurs. 

Parmi ces services, il en est un que tout entrepreneur devrait connaître et utiliser : Google Alertes. Créé en 2004, ce service offre aux professionnels un outil de veille par mot-clé dont les résultats sont envoyés par e-mail ou via un flux RSS.

Une veille, pour quoi faire ?

Avant d’étudier le fonctionnement de l’outil, abordons la question de son utilité. Pourquoi devez-vous faire de la veille ? En quoi est-ce utile et rentable pour une PME ?

Pour rester compétitif, chaque entrepreneur doit suivre l’actualité de son secteur et surveiller ses concurrents. Les NTIC favorisent l’accès à une information de plus en plus abondante. Le défi consiste donc à disposer des bonnes informations au bon moment pour pouvoir agir, réagir et décider rapidement.

C’est à cela que sert la veille: à collecter et exploiter systématiquement un ensemble d’informations pertinentes pour votre entreprise. L’efficacité de la démarche repose sur trois étapes clés : la maîtrise des sources (récolte), l’analyse des données (filtrage) et la diffusion de l’information au sein de l’entreprise (partage). Ainsi conçue, la veille devient un outil de pilotage de l’entreprise qui permet de réduire les incertitudes, de prendre les bonnes décisions et d’accroître les opportunités.

Et même si les PME ne disposent pas des ressources et des moyens financiers des grands groupes, elles ont la possibilité de mettre en place une veille automatisée et de qualité grâce à des outils gratuits, simples et efficaces, comme Google Alertes.

Aujourd’hui, moins de 30% des TPE, PME ont mis en place un tel dispositif de veille. Cela veut dire que 70% continuent à progresser à l’aveuglette, sans vraiment savoir ce qui se passe autour d’elles.

Pour rappel, voici les principaux avantages d’une veille :

  • Suivre l’actualité de son secteur: une alerte sur certains produits ou services clés vous permet de vous tenir au courant de l’évolution et des tendances du marché.
  • Rester au fait des actions des concurrents: pour connaître toutes les activités de vos concurrents: promotions,  nouveautés, événements, mentions dans la presse ou articles qui parlent d’eux.
  • Surveiller  sa réputation: en créant une alerte sur votre nom, votre société ou votre marque.  Vous découvrirez ainsi ce qui se dit sur vous, sur vos produits ou sur votre entreprise.
  • Protéger son contenu: les alertes peuvent aussi vous aider à détecter tout plagiat ou copie de vos produits, services, articles ou publications.

 Pourquoi faire de la veille?

Google Alertes : comment ça marche ?

Pour créer une alerte, il suffit de vous rendre sur la page http://www.google.com/alerts.

  1. Saisissez les mots clés de votre recherche.
  2. Choisissez le type de résultats que vous recherchez (actualités, blogs, discussions, vidéos ou tout, ce que je recommande).
  3. Déterminez la fréquence d’envoi (une fois par jour, par semaine ou immédiatement, càd chaque fois qu’un événement se passe).
  4. Indiquez le nombre de résultats (les meilleurs ou tous les résultats)
  5. Enfin, sélectionnez le mode d’envoi (par email en indiquant votre adresse email ou via un lecteur de flux rss – nous reviendrons sur cette option plus tard)
  6. Validez votre alerte en cliquant sur le bouton « créer l’alerte ».

Google affiche un aperçu des résultats que vous recevrez par mail sur la droite de l’écran.

Trucs et astuces

  • Adoptez les bonnes pratiques de recherche: faites attention au choix des mots, à la syntaxe, à l’orthographe et à l’ordre des mots (les mots à gauche ont plus de poids). Si tout cela ne vous est pas encore familier, voici une série de conseils pour chercher efficacement.
  • Eliminez les mots vides (le, la, les, de, ce, etc.) sont sans valeur pour Google.
  • Servez-vous des opérateurs AND, OR, du joker (*)  et du signe moins (-) pour affiner vos alertes.
  • Utilisez des guillemets pour rechercher des expressions exactes.
  • Optimisez vos résultats avec les requêtes telles que link : , related :, site : etc.

Alternatives

Google Alertes n’est bien sûr pas le seul outil de veille sur le marché. Il existe un certain nombre de variantes qui rendent plus ou moins les mêmes services. En voici quelques uns.

  1. Giga Alert : fonctionne essentiellement de la même manière que Google Alertes mais il est basé sur le moteur de recherche Yahoo. Ce logiciel américain est payant (de 3 à 28 euros par mois) mais offre plus de paramètres de recherche.
  2. Social Mention Alert : issu du métamoteur  du même nom, cet outil est plutôt orienté médias sociaux ; il en scrute 80. L’intérêt de cet outil est que les résultats sont systématiquement analysés (sentiment, engouement, etc.).
  3. Icerocket : ce moteur de recherche en temps réel (pas de résultats datant de plus de 6 mois) permet d’interroger les blogs, Twitter et Facebook pour trouver ce qui circule sur les réseaux sociaux au moment de l’interrogation.  Plus de détail ici.
  4. Alerti : Payant (143,52 euros par an), ce logiciel français a un atout : il fonctionne en mode collaboratif. Pour plus de détails, je vous conseille la lecture du billet de Caddereputation.

En conclusion

Dans un monde hyper concurrentiel, la mise en place d’un dispositif de veille vous donne une «longueur d’avance». Elle vous permet de repérer toute information utile à l’entreprise, d’anticiper certaines évolutions, d’innover à partir de l’observation de vos concurrents, de saisir au bond les opportunités d’affaires. Bref, la veille est indispensable si vous voulez rester dans la course.

3 commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>