Jeudi , 31 juillet 2014
Accueil » marketing » mobile marketing » Anatomie d’un email mobile efficace
Anatomie d’un email mobile efficace

Anatomie d’un email mobile efficace

 

Le nombre de personnes qui lisent leurs e-mails à partir d’un appareil mobile ne cesse d’augmenter. Si ce n’est déjà fait, il est temps de revoir vos pratiques en matière d’email marketing pour les adapter à ces nouveaux usages. Car d’’après Econsultancy, 63% des Américains et 41% des Européens fermeraient, sans lire, les messages e-mails non adaptés à leur mobile. Des chiffres à prendre en compte !

Ce qui ne change pas

Quelle que soit la taille de l’écran, vos campagnes e-mailing (comme tous vos emails professionnels d’ailleurs) doivent répondre -au premier regard- à trois questions clés:

  1. Quel est l’objet de l’e-mail?
  2. Quel est l’intérêt de cet email pour le lecteur?
  3. Que doit-il en faire?

Crédibilité

Avant tout, il s’agit de clairement identifier l’expéditeur et l’objet du message. Ces deux seuls éléments déterminent en partie le taux d’ouverture.  Pour ce qui est de l’objet de l’email, la plupart des messageries permettent de visualiser 45 à 50 caractères mais les versions mobiles n’affichent souvent pas plus de 30 caractères.   Soyez donc précis et concis. Allez droit  à l’essentiel.

Structure

Le temps d’attention de votre lecteur est très bref. Il décide en quelques secondes ce qu’il va lire et où il cliquera. Hiérarchisez vos informations : commencez par le plus important ; facilitez la lecture en présentant vos messages par blocs clairement identifiables. Utilisez des couleurs, faites ressortir les idées clés et soignez la présentation.

Appel à l’action

Au-delà du message principal, il est indispensable d’amener votre lecteur à agir : en lui proposant de télécharger un document, de lire la suite de l’article sur votre site web, de demander une démonstration, de bénéficier d’un avantage limité dans le temps, etc.

Ce qui change:

Lisibilité

Pour améliorer la lisibilité sur les appareils mobiles, augmentez la taille de la typo: 14px minimum pour le corps du texte et 22px pour les titres. Et  pour éviter le scroll horizontal, limitez la largeur de vos emails entre 320 et 550px. Adoptez une typographie qui s’ajuste automatiquement selon la largeur de l’écran.
Même si les infolettres se présentent la plupart du temps en 2 ou 3 colonnes, privilégiez pour vos emails de prospection une mise en page en une colonne mince.

Image

Le choix des couleurs et de la mise en page n’est pas anodin. Il participe à l’impact de votre emailing tout autant que son contenu. Testez et vérifiez le modèle choisi sur plusieurs appareils. Vous pourriez être étonné par le rendu de certaines combinaisons de couleurs sur certains appareils.

On estime que dans 47% des cas les messageries (surtout mobiles) bloquent les images. Ne comptez donc pas sur la seule force de vos images pour séduire vos lecteurs. S’ils ne les voient pas et ne trouvent rien d’intéressant dans votre message, ils risquent fort de ne jamais vous lire.

Simplicité

Plus l’écran est petit, plus le design de votre e-mail doit être simple et épuré.  Soyez bref, concis. Choisissez un style direct mais élégant.

  • Allégez vos titres et vos textes au maximum.
  • Simplifiez vos menus, barres de navigation et autres boutons de partage sociaux.
  • Adoptez des phrases courtes dont vous aurez éliminé tout adjectif et expression inutile.

Dynamique

Dites clairement à vos lecteurs ce que vous leur proposez et comment ils peuvent réagir. Gardez en mémoire que vous devez les guider.

Les comportements changent. Les mobinautes sont plus prompts à réagir. Les appels à l’action sont plus importants et efficaces que jamais. Choisissez des boutons bien visibles. Une taille minimum de 44x44px est conseillée. Pensez à augmenter l’espace autour des boutons pour rendre l’expérience tactile plus agréable.

Assurez-vous par ailleurs que tous les liens cliquables soient clairement reconnaissables.  Et prévoyez des liens vers des pages clés de votre site (présentation de votre entreprise, de vos services, etc.). Et vous aurez bien sûr optimisé toutes les pages de destination (landing pages) pour toutes les tailles d’écran.

Enfin, last but not least, à l’heure du web social, n’oubliez pas d’insérer dans vos campagnes emailing les liens vers vos réseaux sociaux : sur 10,000 e-mails ouverts, 23 sont partagés sur Facebook.  Ce n’est peut-être pas énorme mais c’est en progression constante … et c’est une occasion de plus à ne pas négliger.

Pour aller plus loin

 

2 commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>